Émilie Detoc se consacre depuis 2008 à la photographie (numérique et argentique) et, depuis quelques années, à un travail associant cadres anciens et compositions plastiques. Elle s’intéresse en particulier aux thématiques de l’altérité, du vide et de la mémoire. Son univers allie matière végétale, pièces de métal et photographies partiellement effacées ou raturées. Se penchant sur des vestiges d'image en voie de disparition, elle tente de restituer une voix aux domaines oubliés de la fragilité.  

 

Après deux ans aux Beaux-Arts de Nantes, Dominique Clavreul écrit l’opéra expérimental Heart’s Grave qu’il crée au Théâtre de la Petite Ortie en 1992. L’année suivante, l’album du même nom sort sur le label suédois Ad Perpetuam Memorian. En 1993, à Nantes, il imagine et supervise l’exposition d’art contemporain This is the place where, évènement présentant douze artistes émergents dont Régis Perray. En Mars 1998, toujours à Nantes, il organise le festival Up Tight autour du photographe new-yorkais Gerard Malanga. De 1999 à 2004, il se consacre à une série de portraits (vidéos, dessins et photographies). Début 2006, il crée le projet rock Demian Clav. Parallèlement à de nombreux concerts, il écrit et enregistre trois albums : Nightfall Prayers (2009), Wisteria Lodge (2011) et Adrift (2014). Depuis 2017, il a entrepris la gestion d’un fonds important de photographies et de films ainsi que l’élaboration de nouvelles créations de techniques mixtes. La ligne directrice de ce travail -fil rouge d’un roman pluridisciplinaire- peut être définie comme un processus de visualisation de fragments d'éléments biographiques, comme une sorte de making-of du cheminement intérieur de l'auteur.

 

Le mot Yaj est l'abréviation et le surnom  de notre exceptionnelle chienne labrador Yajna.

© Collectif Yaj